Beaucoup de « Fake News » et d’informations erronées circulent sur internet autour des lentilles de contact et du coronavirus. Celles-ci ont inquiété de nombreux porteurs de lentilles et même certains adaptateurs. En tant qu’ophtalmologiste et ancien président de l’ECLSO, cette situation me conduit à rappeler les faits suivants.

La transmission du coronavirus se fait essentiellement par voies aérienne via des gouttelettes respiratoires, c'est-à-dire par éternuement, toux ou postillons de patients infectés. La contamination par les mains, via les muqueuses buccales et nasales est possible, mais semble jouer un rôle mineur selon les dernières études. Contrairement aux muqueuses buccales et nasales, la conjonctive et la cornée ne sont pas dotées de récepteurs ACE-2 qui permettent au coronavirus d’infecter les cellules. Une infection manuportée par voie oculaire n’est cependant pas totalement exclue, puisque les voies lacrymales permettent le passage des larmes des yeux vers le nez et la gorge. Même si la présence de virus a dans de rares cas pu être mise en évidence dans les larmes de patients infectés, aucune étude n’a jusque maintenant prouvé que la surface oculaire puisse être une porte d’entrée du coronavirus.


De plus, la prévention des infections manuportées au coronavirus est aisée. Un lavage des mains avec de simples tensides (savons) pendant 20 à 30 secondes suffit pour détruire la membrane lipidique du virus et l’éliminer. Le respect des règles d’hygiène habituelles lors de la pose et du retrait des lentilles de contact semble donc exclure toute contamination par les mains.

Les difficultés d’approvisionnement en lentilles et produits d’entretien pendant la période de confinement dans certains pays ne doivent cependant pas amener les patients à ne pas respecter les recommandations habituelles quant au renouvellement, la durée de port et l’entretien de leurs lentilles.

Sous réserve du respect strict de toutes ces règles d’hygiène et de la distanciation sociale, il n’y a à mon sens aucun risque accru d’infection par coronavirus chez les porteurs de lentilles de contact et il n’y a donc aucune raison à ce que ceux-ci renoncent à en porter pendant la pandémie actuelle.

Dr. med. René Mély

Ophtalmologiste Past-Président der ECLSO, 44 rue St Sauvant, 57730 Valmont France

More News Articles